Qu'est-ce que ATRIUM Section Psychologie ???

Bienvenue dans la section Psychologie des sites ATRIUM. Composée de travaux divers concernant l'historique de la discipline, les méthodologies, la psychologie sociale ou la question de l'intersubjectivité, la psychologie de l'enfant et la psychopédagogie, des biographies d'auteurs célèbres... nous ferons une place grandissante à la pédagogie dans cette section.

 

Retour au sommaire

Sommaire >>> Psychologie, divers travaux

La neuropsychologie

 
 

La neuropsychologie est une branche de la psychologie vouée à l'étude de l'articulation cerveau-conduites. Elle se situe au point de convergence de la neurologie, de la psychophysiologie et de la psychologie expérimentale. Fondée essentiellement sur la méthode pathologique – l’examen des cas d'atteintes cérébrales dues à des maladies, ou consécutives à des accidents -, elle comporte un volet clinique et un volet « fondamentaliste » étroitement imbriqués l'un dans l'autre. Le volet clinique, à son tour, comporte un aspect diagnostique, l'examen neuropsychologique s'imposant de plus en plus comme une partie de l’examen neurologique, et un aspect thérapeutique ou rééducatif, où le neuropsychologue met au service du patient les ressources de sa spécialité pour restaurer, tant que faire ce peut, les conduites perturbées par l'atteinte cérébrale ou aider le patient à les compenser par de nouveaux ajustements. Le volet « fondamentaliste » constitue en quelque sorte, au niveau humain, la réplique de la partie de la psychophysiologie expérimentale qui aborde, chez l'animal, le problème des rapports entre conduites et cerveau à l'aide des méthodes lésionnelles, inconcevables chez l'homme pour des raisons morales évidentes. Ce n'est pas par hasard, sans doute, que la neuropsychologie a particulièrement porté son attention sur les aspects les plus spécifiquement humains des conduites : langage, processus intellectuels, processus mnésiques, gnosies et praxies. La neuropsychologie connaît aujourd’hui un développement exceptionnel, bénéficiant des progrès parallèles des neurosciences (c'est ainsi que de nombreuses questions ont été entièrement renouvelées par la technique du cerveau dédoublé), de la psycholinguistique (source d'approches inédites aux troubles aphasiques), de la psychologie expérimentale (l'analyse des processus de traitement de l'information offrant des instruments d'investigation de plus en plus raffinés des troubles gnosiques divers).

Spécialité aussi difficile que fascinante, la neuropsychologie exige, plus qu'aucune autre branche de la psychologie, une formation combinée d'expérimentateur et de clinicien, quelle que soit la perspective, clinique ou fondamentaliste, que l'on adopte. En effet, quiconque veut expérimenter sur des patients atteints de lésions cérébrales ne peut aborder ceux-ci qu'en clinicien. Et l'on ne peut être bon neuropsychologue praticien si l'on ne pénètre pas dans les problématiques des expérimentateurs.

Il faut noter encore que l'extension du domaine de la neuropsychologie laisse place, de plus en plus, à des recherches sur sujets normaux, non seulement à titre de contrôle, mais parce que les techniques actuelles permettent de cerner sérieusement certains aspects du rapport cerveau-comportement en dehors de la pathologie.

 

Retour au sommaire

 
 

Source

- F.Parot & M.Richelle, Introduction à la psychologie, PUF, 1996

 

Liens internet

     
 
Votre site ici !!! Ecrivez-nous pour ajouter votre site à nos pages...
 
 
Copyright © Yannick RUB