SOMMAIRE - Divers

La rubrique Divers regroupe divers travaux et dossiers relatifs à des sujets variés ou spécifiques. Ainsi, par exemple, un important dossier consacré à l'Histoire de la Suisse, un index de personnalités historiques, des chronologies, des dossiers d'histoire économique, d'introduction aux études historiques ou de didactique de la discipline.

 

Retour au sommaire

Sommaire >>> Divers >>> Les Grands Noms de l'Histoire

Louis IX ou Saint Louis (1214-1270), Roi de France de 1226 à 1270

 
 

Fils de Louis VIII (l’aîné de cinq, il refusa pour ses frères la couronne d’Allemagne (1240) et celle de Sicile (1253)) il n’avait que 12 ans à la mort de son père, c’est sa mère, Blanche de Castille (voir Louis VIII), qui exerça la régence de 1226 à 1234. L’éducation reçue sous la responsabilité de la régente marqua profondément Louis IX: elle alliait les pratiques de piété et les œuvres de charité à un apprentissage très sérieux du métier royal qui fit du jeune roi le modèle du chevalier chrétien, aussi capable de disputer de théologie que de conduire une armée. Blanche de Castille mena une guerre qu’elle remporta contre les grands vassaux révoltés ; elle mit également fin à la guerre contre les Albigeois (voir croisade contre les Albigeois). En 1234 Louis IX est majeur, il se marie avec Marguerite de Provence (dont il eut 11 enfants), mais ce n’est qu’à partir de 1242 qu’il gouverne personnellement. Blanche garda une grande influence jusqu’à sa mort qui survint en 1252. Louis va battre le roi d’Angleterre, le pieux Henri III qu’il estimait, et bien qu’il ait l’avantage il préféra signer la paix avec l’Angleterre (traité de Paris en 1259).

Louis IX était un homme à plusieurs facettes : il fut le saint, l’homme dont la foi ardente et la piété parfois excessive déroutent ses contemporains, le roi croisé, l’adversaire implacable des derniers cathares parce qu’ils sont rebelles à la foi et rebelles à leur roi, l’arbitre de l’Europe, le justicier (justice dont les juifs sont cependant exclus). Il créa les enquêteurs royaux pour empêcher les abus des baillis et des sénéchaux. Louis IX décréta entre 1263 et 1266 que sa monnaie, au contraire de celle des barons, aurait cours dans tout le royaume. La réforme de la monnaie royale, avec la création d’une grosse monnaie d’argent, le « gros tournois» valant douze deniers, assura le succès de l’entreprise.

Il fit reconnaître par les juristes qu’aucune raison ne justifiait la rébellion d’un vassal contre son roi, et par les canonistes qu’aucun évêque ne pouvait excommunier la personne royale; il se mettait ainsi à l’abri des déboires éprouvés, sur l’un et l’autre plan, par Philippe Auguste. Les religieux – dominicains et franciscains – étaient nombreux autour de lui et exercèrent une influence croissante sur son comportement et sur sa politique, Louis IX voyait dans le renforcement du pouvoir monarchique la voie qui lui permettrait d’assurer le salut des âmes. Il acheta à l’empereur de Byzance, alors en difficulté, à fort prix les reliques de la Passion, pour lesquelles il fit construire dans son palais la «Sainte-Chapelle».

Il fut deux fois croisé, mais ses deux tentatives échouèrent bien qu’il en tira un grand prestige; il se lança dans la septième croisade à l’assaut du cœur de la puissance musulmane, il prit Damiette en 1249 mais fut vaincu et fait prisonnier à Mansourah en 1250, il ne sera libéré que contre une forte rançon. En 1270, après quatre années passées en Syrie franque, il lança contre l’Egypte la huitième croisade, il mourut de la peste le 25 août devant Tunis. Louis IX fut canonisé par Boniface VIII le 11 août 1297. Saint Louis nous est bien connu grâce à l’œuvre de l’historien Joinville et de biens d’autres.

     

Retour au sommaire des Grands Noms de l'Histoire

 
 
 

 

 
Liens Atrium      
       
 Votre site ici !!! Ecrivez-nous pour ajouter votre site à nos pages...
       
 
Copyright © Yannick RUB