SOMMAIRE - Divers

Nous vous proposons ici un petit voyage au travers de l'histoire de la Confédération helvétique. Cette rubrique est composée de nombreux dossiers, mini-dossiers et d'un grand nombre de simples pages.  Cette rubrique est particulièrement fournie et regroupe un nombre de textes toujours grandissant, vos travaux sont les bienvenus !!!

 

Retour au sommaire

Sommaire >>> Divers >>> Histoire Suisse

 La Suisse du XXe siècle (résumé)

 
 

1914-1918 : Première Guerre Mondiale

De la situation avant 1914 on peut tirer quelques traits essentiels: C'est une tendance à la centralisation, le développement des transports, une agriculture de plus en plus intensive et une prospérité économique (accélération avec arrêts : 1ère Guerre, crise de 1929, 2ème Guerre)

La neutralité armée

1815 : neutralité imposée par l'Europe.

1870 : unités italienne et unité allemande.

La Suisse prend conscience des puissances qui l’entourent et met en avant  sa neutralité.

1914 : remise en cause de la neutralité (qui n’est plus nécessaire à l’Europe); réorganisation de l’armée (nomination d’un général, ce sera un certain Wille).

1914 : 250'000 hommes réunis à la frontière (surtout près du Jura, côté allemand), puis démobilisation progressive; le travail reprend, l’économie continue, échanges avec le Sud.

Action de la Croix-Rouge qui héberge les soldats étrangers et s'occupe du ravitaillement des camps de prisonniersEn apparence, la Confédération "fonctionne" bien mais il existe cependant des tensions.

Les tensions, les ruptures

Ce sont d'abord les tensions entre suisses allemands et suisses romands. Du côté suisse allemand on veut la victoire de Guillaume II et il y a de nombreux contacts avec l’Allemagne. Du côté romand et suisse italien on est opposé aux allemands car on n'accepte pas que la neutralité belge ait été ignorée par les troupes allemandes. En 1917, le conseiller fédéral Hoffmann tente d’aider l'Allemagne, il sera poussé à la démission. Il y a aussi des tensions sociales (paysans contre bourgeoisie) qui conduisent à la Grève générale du 11 novembre 1918.

Lénine donne deux conférences en Suisse, il connaît un vif succès, le socialisme et le marxisme se développe. D'ailleurs la révolution de 1917 sera applaudie par bon nombre de suisses.

1918 : mise en place du comité d’Olten, pour établir le communisme en Suisse. Les ouvriers réclament un salaire plus élevé, sont aussi mis en cause l'armée et la police. Un ultimatum est adressé au conseil fédéral, une grève est décidée. Finalement les grévistes sont obligés de reculer. Il y a aussi une cassure entre la ville et la campagne.

L'entre deux Guerres

Politique intérieure

Suite aux incidents de 1918, on établit le système de la représentation proportionnelle dans le conseil national et des Etat (apparition du parti paysan de l'UDC). C'est l'un des grands partis (conservateurs, UDC, radicaux, socialistes, libéraux…).

1936 : Le parti socialiste abandonne son attitude révolutionnaire et sa volonté de voir la suppression de l’armée.

Politique extérieure

Le traité de Versailles

1919 : traité de Versailles dont les principaux résultats sont la réaffirmation de la neutralité, la fin de la neutralité de la Savoie du nord, le Voralberg (Autriche) n’est pas accepté comme canton, le Liechtenstein est attaché à la Suisse en ce qui concerne les douanes, les postes, les monnaies, mais il reste politiquement indépendant.

La société des Nations

1919: Wilson instaure la Société des Nations pour qu’il n’y ait plus de déséquilibre vainqueur/vaincu à la fin des guerres

Giuseppe Motta parvient à faire que la Suisse (avec sa neutralité) puisse rentrer dans la Société; création de la neutralité différentielle (pas de sanctions armées contre un pays, mais des sanctions économiques)

1938 : guerre entre l'Italie et l'Ethiopie; la Suisse refuse de participer au blocus contre l’Italie et continue de commercer avec. C'est l'abandon de la neutralité différentielle

Essoufflement des démocraties

1917 : Révolution russe.

1920 et après : L'Italie devient fasciste (Mussolini).

1933 : L'Allemagne nazie triomphe avec l'arrivée de Hitler au pouvoir.

1936 : L'Espagne subit la dictature de Franco et le Portugal celle de Salazar.

Evolution économique (1929-1933)

Depuis la fin de la Guerre l'économie suisse est en pleine forme, mais la crise à Wallstreet se répand dans toute l’Europe, affaiblie par la guerre, puis à la Suisse. Les conséquences directes sont les diminutions des exportations et des salaires. Le chômage frappe.

1937 : La reprise s'amorce, principalement car de grands travaux sont entrepris (routes …).

1936 : dévaluation de la monnaie Suisse. On sent que la guerre approche, les usines d’armes travaillent beaucoup.

1937 : paix du travail en Suisse (menace de grève de la part des ouvriers, puis accords patrons/ouvriers).

1939-1945 : Seconde Guerre mondiale

La défense armée

août 1939 : plein pouvoir au conseil fédéral; le général Guisan est élu au commandement de l'armée suisse.

septembre 1939 :  mobilisation.

1940 :  démobilisation, puis reprise du travail. Utilisation des Alpes comme lieu de fortifications, un sentiment sécurité se "répand" en suisse; mais dans le Plateau les craintes et les tensions restent vives. Pour mener à bien les travaux des galeries on utilise comme main d’œuvre des condamnés. Les alliés sont méfiants envers la suisse car ils estiment qu'elle "travail pour l'allemagne".

La défense économique

1938 : le conseiller Obrecht propose l'accumulation de réserves. Mise en place du plan Wahlen qui préconise la mise en culture de terrains suppplémentaires. La Suisse ne souffre pas de la faim.

La défense spirituelle

Pour empêcher l'introduction du nazisme, du fascisme et du communisme en suisse la censure, l'exhalation du nationalisme, la paix du travail, l'élection d'un socialiste au conseil fédéral (1943) sont autant de moyen de lutter contre ses idéologies.

L’aide extérieure, la Croix-Rouge

Acceptation des réfugiés : soldats, politiciens, enfants, civils; le travail de la Croix-Rouge consiste à s’occuper des blessés, à faire des visites à des prisonniers, de mener les échanges entre prisonniers et familles. Le Conseil fédéral, neutre, sert de pont entre les belligérants; la Suisse sera largement épargnée, mais elle ne fut certainement pas aussi "généreuse" que possible...

L’après-guerre

Démographie

1950 : 4 715 000 suisses

1996 : 7 200 000 suisses

Politique intérieure

Centralisation croissante due notamment à la politique sociale (AVS en 1947, puis assurance maladie et assurance chômage…). Mise en place du système des subventions (agriculture, CFF, recherche scientifique…).

Le Jura devient canton suisse (dès 1947; accepté en 1978) .

Le suffrage féminin est accepté en...1971

Diverses révision de la constitution en 1947, 1971, 1989, 1994...

Apparition du parti écologiste et de nombreux autres partis.

Politique étrangère

Refus d’entrer dans l’ONU  et pas d’intégration européenne poussée...

     

Page précédente

Sommaire du dossier

 
 
 

Liens internet

     
 
Votre site ici !!!   Ecrivez-nous pour ajouter votre site à nos pages...
 
 
Copyright © Yannick RUB