SOMMAIRE - Histoire Suisse

Nous vous proposons ici un petit voyage au travers de l'histoire de la Confédération helvétique. Cette rubrique est composée de nombreux dossiers, mini-dossiers et d'un grand nombre de simples pages.  Cette rubrique est particulièrement fournie et regroupe un nombre de textes toujours grandissant, vos travaux sont les bienvenus !!!

 

Retour au sommaire

Sommaire >>> Divers >>> Histoire Suisse >>> 1848-1914: La Suisse des Radicaux

 Au niveau politique

 
 

Refus de la proportionnelle et de l'élection du Conseil fédéral par le peuple

Le 4 novembre 1900, deux initiatives lancées par les socialistes suisses échouent. Toutes deux visaient à une transformation profonde du système politique suisse. La première avait pour but l'élection du Conseil national à la proportionnelle. Elle fut refusée par 244'666 voix contre 169'008. Quatre cantons l'acceptèrent. La seconde initiative proposait l'élection du Conseil fédéral par le peuple. Elle fut refusée encore plus nettement par 270'522 non contre 145'926 oui. Le Parti radical, grand bénéficiaire de l'élection au système majoritaire du Conseil national, avait vivement combattu cette initiative.

Code civil pour la Suisse

Le nouveau Code civil suisse pourra entrer en vigueur au 1er janvier 1912. Les Chambres fédérales l'ont voté à la fin de 1907. Ce Code, rédigé dans une langue simple, accessible au commun des mortels, est l'oeuvre d'Eugen Huber (1849-1932). Fondé sur l'égalité des personnes et la liberté individuelle, ce Code civil supprime certains privilèges des hommes; toutefois, il ne consacre pas encore une absolue égalité de l'homme et de la femme dans le mariage, contrairement aux propositions des associations féministes.

Création de la Banque nationale

La création d'un institut central d'émission avait été prévue à la suite de l'octroi à la Confédération du monopole des billets de banque. Le 20 juin 1907, la Banque nationale ouvre ses portes. Son capital de 50 millions est détenu à 40% par les banques cantonales et à 60% par d'autres banques et des particuliers. Le siège de la Banque nationale est partagé entre Zurich pour les opérations bancaires et Berne pour le siège administratif.

L'assurance maladie et accidents n'entre toujours pas en vigueur

Depuis 1890, le principe de l'assurance maladie et accidents obligatoire est inscrit dans la constitution. Cependant, aucune loi d'application n'a été votée par le peuple en 1900. Le 20 mai 1900, la loi sur l'assurance maladie est repoussée par 341'914 voix contre 148'035 oui, malgré l'appui d'une majorité des partis politiques. Les critiques à l'encontre du projet sont venues tant des milieux conservateurs que des libéraux et des paysans. Ils craignaient l'établissement d'une bureaucratie coûteuse ainsi que de lourdes charges pour les assurés. Résultat: il faudra encore attendre plusieurs années avant que l'assurance maladie ne devienne obligatoire.

L'Alliance des sociétés féminines suisses

Le 26 mai 1900 quatre sociétés féminines de Genève, Lausanne, Berne et Zurich invitent, lors d'un congrès à Bern, 13 autres associations à créer l'Alliance des sociétés féminines suisses sous l'impulsion de la présidente, Hélène von Mülinen. But de cette association faîtière: la préparation du futur Code civil. Les femmes suisses souhaitent que le régime matrimonial ne soit plus l'union des biens, mais la séparation de biens absolue. Elles souhaitent également que l'époux remarié perde la tutelle des enfants issus de son premier mariage et que la femme divorcée puisse conserver le droit de porter le nom de son mari.

Les femmes votent en 1908

Certes, le suffrage féminin n'a pas encore été adopté en Suisse; pourtant, dans certains cantons, les femmes votent. Notamment à Genève et dans le canton de Vaud, les femmes protestantes peuvent voter en matière paroissiale. Oh, cela n'a pas été sans mal, mais depuis novembre 1908, dans les deux cantons, les femmes peuvent participer pleinement à la vie de leur paroisse! Il s'agit là d'un petit succès pour les associations féministes, et notamment pour la Genevoise Emilie Gourd.

     

Page précédente

Page suivante

 
 
 

Liens internet

     
 
Votre site ici !!!   Ecrivez-nous pour ajouter votre site à nos pages...
 
 
Copyright © Yannick RUB