SOMMAIRE - Histoire Suisse

Nous vous proposons ici un petit voyage au travers de l'histoire de la Confédération helvétique. Cette rubrique est composée de nombreux dossiers, mini-dossiers et d'un grand nombre de simples pages.  Cette rubrique est particulièrement fournie et regroupe un nombre de textes toujours grandissant, vos travaux sont les bienvenus !!!

 

Retour au sommaire

Sommaire >>> Divers >>> Histoire Suisse >>> 1848-1914: La Suisse des Radicaux

 Le mouvement ouvrier

 
 

Grèves et luttes ouvrières en Suisse

Le siècle débute à Chiasso par une grève de 600 cigarières qui protestent contre leurs bas salaires. En 1901, une autre grève importante éclate sur le chantier du tunnel du Simplon. Plus de 3000 ouvriers suivent le mot d'ordre de grève générale pour réclamer une augmentation de 50 centimes par jour, ainsi qu'une réduction de la journée de travail à six heures en raison des dures conditions de travail à l'intérieur du tunnel. L'armée, appelée en renfort par la direction du chantier, brisera la grève. Le 29 juin 1901, l'entreprise, tout en prononçant 250 licenciements, accordera une augmentation de 25 centimes par heure aux ouvriers.

La grève générale à Genève

Le 31 août 1902, les employés de la CGTE déclenchent une grève générale massivement suivie pour protester contre le licenciement de 44 ouvriers. L'arbitrage du Conseil d'Etat n'est pas respecté par l'entreprise. Une nouvelle grève éclatera le 28 septembre 1902, qui sera matée par l'armée. Le 5 octobre, soldats et grévistes s'opposent. Par solidarité avec les grévistes genevois, les 9 et 10 octobre 1902, les syndicats organisent la première grève générale de Suisse, assez largement suivie. Pour y riposter, le Parlement fédéral fait lever 2000 hommes supplémentaires. Finalement, la grève sera brisée. L'un des animateurs du mouvement, le fameux Bertoni, sera même condamné à la prison.

Les paysans deviennent une force politique

L'Etat radical s'était appuyé sur la bourgeoisie commerçante et industrielle du Plateau bien davantage que sur les paysans pour modeler la Suisse moderne. La population rurale ne cesse de décliner, passant de 54% à 31% entre 1850 et 1900. Pourtant, le poids politique des paysans va considérablement s'accroître. L'Union suisse des paysans est fondée en 1897 afin de représenter les intérêts agricoles au niveau fédéral. Elle va rapidement constituer un lobby puissant avec lequel il faudra compter. Cette réussite est due notamment à Ernest Laur (1871-1964), premier secrétaire de l'USP et leader agricole durant un demi-siècle.

Fondation du Parti socialiste suisse

Le 22 septembre 1901 à Soleure, les représentants de la Société du Grütli et du Parti social-démocrate de Suisse sont réunis. A l'ordre du jour, leur fusion. C'est l'acte de naissance du Parti socialiste suisse, dont l'un des leaders n'est autre qu'Hermann Greulich, le vieux lutteur socialiste fondateur en 1870 du Parti social-démocrate suisse. Grâce à cette fusion, le nouveau Parti socialiste suisse gagnera rapidement des sièges au Conseil national.

La durée du travail limitée?

En 1907, les ouvriers suisses travaillent en moyenne encore plus de dix heures par jour. Il convient de rappeler à ce sujet que la loi fédérale sur les fabriques de 1877, qui n'est toujours pas révisée, fixe une durée maximale de onze heures par jour. Il va de soi que les syndicats, encore faibles, et les socialistes demandent avec insistance une révision de la loi sur les fabriques. C'est notamment dans le textile et les produits alimentaires que la durée du travail est la plus longue

     

Page précédente

Page suivante

 
 
 

Liens internet

     
 
Votre site ici !!!   Ecrivez-nous pour ajouter votre site à nos pages...
 
 
Copyright © Yannick RUB