SOMMAIRE - Histoire Suisse

Nous vous proposons ici un petit voyage au travers de l'histoire de la Confédération helvétique. Cette rubrique est composée de nombreux dossiers, mini-dossiers et d'un grand nombre de simples pages.  Cette rubrique est particulièrement fournie et regroupe un nombre de textes toujours grandissant, vos travaux sont les bienvenus !!!

 

Retour au sommaire

Sommaire >>> Divers >>> Histoire Suisse >>> 1798-1848: La quête d'un État national

 La naissance de l'État moderne

 
 

Indépendance de droit, dépendance de fait : telle est la situation internationale de la Suisse entre 1798 et 1815. La neutralité est déclarée le 18 novembre 1813, soit un mois après la défaite impériale de Leipzig, celle-ci est foulée aux pieds par les Alliés qui, le 20 décembre, violent le territoire suisse dans leur marche sur la France. 

Ce n’est que le 20 novembre 1815, que l’Acte portant reconnaissance de la neutralité suisse est conclu. Nous ne souhaitons pas entrer ici dans les détails territoriaux de la Confédération, sachons simplement certaines choses : A la date du 16 mars 1816, la Suisse était territorialement formée. L’élévation des anciens alliés au niveau de canton permit une unification juridique qui fut non seulement le fruit des idées et aspirations nouvelles (égalité, rationalité), mais encore une leçon tirée de l’expérience. Si la frontière nationale est définitivement tracée dès 1816, à l’intérieur du pays, en revanche, le découpage et le statut de plusieurs cantons ou régions continuent de faire problème. Intéressons-nous au cas de Neuchâtel.

En 1806, Napoléon donne Neuchâtel à son ministre de la guerre, Alexandre Berthier, qui prend à cet effet le titre de prince et duc. Les liens juridiques unissant Neuchâtel au monarque prussien sont ainsi rompus. Le 14 janvier 1814, l’ancien suzerain reprend possession de sa principauté, à laquelle il donne le 18 juin une constitution monarchique, tout en admettant son retour à la Confédération, et même son accession au rang de canton. Les rapports entre la Diète et la Prusse se tendent à nouveau au début de la Régénération.

Suite aux soulèvements de 1831, les Prussiens exigent la séparation complète d’avec la Suisse. La Diète fédérale, qui a fait donner la troupe pour rétablir l’ordre, ne se laisse pas intimider et impose le serment prescrit. En 1834, une nouvelle demande de séparation est demandée, elle s’oppose à un nouveau refus. La Diète interdit au gouvernement neuchâtelois d’utiliser le terme de principauté dans ses relations avec elle. Le 1er Mars 1848, le parti suisse l’emporte, et le 5, le gouvernement provisoire annonce solennellement, du château de la ville, que « l’existence de la république neuchâteloise est aujourd’hui un fait accompli et qu’elle a été admise dans la grande famille suisse ».

La nouvelle constitution cantonale met fin, de façon tacite et unilatérale, aux relations de Neuchâtel avec la Prusse. En 1856, les royalistes relevèrent une dernière fois la tête, en vain. Le traité de Paris du 26 mai 1857 met un point final à la question de Neuchâtel.

En résumé: 1er mars 1848: Neuchâtel République

Depuis 1815, Neuchâtel conservait un statut hybride en Suisse, tout à la fois canton suisse et principauté prussienne. La victoire sur le Sonderbund et la Révolution de février 1848 à Paris incita, le 1er mars 1848, un millier d'hommes, conduits par Fritz Courvoisier et Ami Girard, à descendre de La Chaux-de-Fonds à Neuchâtel. L'avocat Alexis-Marie Piaget fut proclamé chef du gouvernement provisoire. La Prusse protesta, mais les révolutions de 1848 l'empêcheront d'intervenir. Neuchâtel devint République.

En bref:

Le Pacte fédéral de 1815

En 1815, les Alliés imposent à la Suisse une nouvelle organisation, celle d'une confédération d'États souverains, liés entre eux par le Pacte fédéral. Sans rétablir l'Ancien Régime, la plupart des cantons suisses adoptent des gouvernements patriciens, peu démocratiques. Les villes commandent aux campagnes... Les frontières de 1815 sont celles de la Suisse d'aujourd'hui. Pour compenser la perte de Vaud et d'Argovie, Berne obtint l'ancien évêché de Bâle, soit le Jura bernois et le canton du Jura actuel.

La Régénération

Après 1830, sous l'influence des idées libérales, de nombreux cantons réforment leur constitution et établissent des régimes plus démocratiques. C'est ce qu'on appelle la Régénération. En même temps, de nombreuses associations suisses se créent, que ce soit des sociétés de tir, d'étudiants ou de bienfaisance. Le sentiment d'appartenance à la Suisse se répand aussi chez les artistes et les écrivains. La peinture alpestre connaît ses plus grands succès. Des heurts éclatent aussi entre les villes et les campagnes. C'est ainsi que Bâle-Campagne se sépare de Bâle-Ville en octobre 1832, séparation qui sera confirmée l'année suivante.

La révolution agricole en Suisse

Dès le XVIIIe siècle, des agronomes se livrent à des expériences en Suisse. Mais la révolution agricole accompagne la révolution radicale. La productivité des paysans est accrue par l'introduction de nouvelles machines agricoles, comme des charrues améliorées, des faucheuses, des faneuses, des batteuses. De nouvelles cultures sont introduites, tels la pomme de terre ou le tabac. Toutefois, les petites exploitations paysannes rencontrent déjà des difficultés pour survivre. De même, la superficie des terres emblavées décroît, passant de 636'000 hectares en 1798 à 58l'000 hectares en 1850.

Une démographie en mouvement

La population suisse ne s'accroît que lentement durant la première moitié du XIXe siècle. Le mouvement démographique suit de près la conjoncture économique. Or, une grande famine avait éclaté en 1817, qui fit de nombreuses victimes en Suisse orientale. La Suisse est un pays d'émigration. Si le service étranger, en nette régression, ne draine plus autant de jeunes Suisses à l'étranger, les terres vierges d'Amérique, du Nord comme du Sud, offrent un nouvel attrait. Il y a ainsi des colonies tessinoises en Californie, ou fribourgeoises au Brésil. En 1850, 6,4% de la population vit dans des villes de plus de 10'000 habitants.

     

Page précédente

Page suivante

 
 
 

Liens internet

     
 
Votre site ici !!!   Ecrivez-nous pour ajouter votre site à nos pages...
 
 
Copyright © Yannick RUB