SOMMAIRE - Histoire Suisse

Nous vous proposons ici un petit voyage au travers de l'histoire de la Confédération helvétique. Cette rubrique est composée de nombreux dossiers, mini-dossiers et d'un grand nombre de simples pages.  Cette rubrique est particulièrement fournie et regroupe un nombre de textes toujours grandissant, vos travaux sont les bienvenus !!!

 

Retour au sommaire

Sommaire >>> Divers >>> Histoire Suisse >>> 1394-1536: L'heure de la puissance

 L'Autriche, aigle ou albatros ?

 
 

Grâce aux victoires de Sempach et de Naefels, l’Autriche ne représentait plus le même danger qu’auparavant pour la jeune Confédération. L’armistice conclu le 1 avril 1389 pour une durée de 7 ans, se transforma, d’un commun accord, en une paix de vingt ans le 11 juillet 1394

Bien qu’en droit l’Autriche ne renonçait à aucunes de ses prétentions, ses accords signifiaient une renonciation implicite à ces droits ! (à savoir la suzeraineté sur les Waldstaetten et sur Lucerne). Paix de fait et non de droit, certes, dont la garantie ne s’étendait pas au-delà des termes fixés, mais le statu quo ainsi instauré pourrait-il un jour être remis en cause par l’Autriche ? Au demeurant, les atouts de la puissance habsbourgeoise sur la rive gauche du Rhin restaient encore importants. L’Autriche mit à profit cette période pour acquérir, entre 1375 et 1413, presque tous les territoires dans le Rheintal et le Toggenbourg. La jonction entre le Tyrol et la vallée du Rhin était ainsi réalisée.

Plus à l’ouest, les Habsbourg obtinrent l’alliance de Constance (1393) et de quasi toutes les autres cités. C’était un coup dur porté aux intérêts des confédérés. Il faut dire que si ceux-ci résistèrent au duc Léopold III à Naefels, les villes souabes, elles, subirent une sévère défaite devant la réaction nobiliaire conduite par Eberhard de Wurtemberg. 

De même, St Gall se mit sous la protection habsbourgeoise. Mais les nouvelles acquisitions autrichiennes coûtaient chères. Au tournant des années 1400, l’Autriche, sous des dehors encore brillants, n’en dissimulait pas moins maintes faiblesses.

     

Page précédente

Page suivante

 
 
 

Liens internet

     
 
Votre site ici !!!   Ecrivez-nous pour ajouter votre site à nos pages...
 
 
Copyright © Yannick RUB