SOMMAIRE - Histoire Suisse

Nous vous proposons ici un petit voyage au travers de l'histoire de la Confédération helvétique. Cette rubrique est composée de nombreux dossiers, mini-dossiers et d'un grand nombre de simples pages.  Cette rubrique est particulièrement fournie et regroupe un nombre de textes toujours grandissant, vos travaux sont les bienvenus !!!

 

Retour au sommaire

Sommaire >>> Divers >>> Histoire Suisse >>> 534-1394: Les racines de l'indépendance

 La recherche d'une sécurité collective: Brève introduction

 
 

Dans les pages précédentes nous avons vu les différents facteurs en vigueur, ceux-ci ne préfiguraient en rien l’apparition, au nord du Gothard, d’une structure politique qui sera l’origine de la Confédération helvétique. Où se situe alors cette origine ? C’est ce que nous allons essayer de comprendre.

C’est avant tout la volonté des forces politiques montantes qui a assurer l’édification de la Confédération des huit cantons, des intérêts et des besoins de sécurité convergents ont fait la force de cette politique dont, au XIIIe siècle, l’aboutissement n’était pas prévisible.

Nous avons vu l’importance des différentes familles, mais au XIII siècle, se sont plus encore les intérêts particuliers des villes et des communautés des vallées qui détermineront le destin de notre pays. La première préoccupation était la sécurité de la communauté (les temps étaient alors troublés : extinction des Zahringen en 1218, des Kybourg en 1264, Querelle entre les Papes et les Empereurs…). 

La royauté, à cause des troubles que nous avons évoqués, est incapable d’assurer la paix. Cette paix était nécessaire au renouveau économique qui se développait, l’artisanat, le commerce et le trafic avaient besoin de sécurité.

Une ville qui désirait se protéger du danger pouvait se mettre sous la protection d’un seigneur puissant (Berne et Genève sollicitèrent les comtes de Savoie, Zurich puis Uri les Habsbourg). Les pactes qui étaient passés stipulaient généralement leur caducité lorsque le pouvoir royal serait en mesure d’imposer à nouveau sa volonté (on utilisait alors la formule : quand un roi ferait « sentir sa puissance à Bâle »). Le protecteur pouvait parfois devenir dangereux, sa protection devenir un assujettissement durable, Morat a connu ce destin…

L’autre moyen pour assurer sa sécurité était de se former en confédération régionale. C’était, au départ, destiné à empêcher les querelles meurtrières entre familles et la prétention à faire justice soi-même. Ainsi naquirent différentes confédérations mixtes réunissant des nobles, des villes et le souverain. Il convient de bien comprendre que ces alliances étaient destinées à éviter le danger à court terme, il n’est jamais question d’objectifs lointains, comme l’édification d’un Etat par exemple. Au cours du XIV siècle, la volonté politique des ligues de créer un système de sécurité collective fut l’amorce de notre Confédération.

     

Page précédente

Page suivante

 
 
 

Liens internet

     
 
Votre site ici !!!   Ecrivez-nous pour ajouter votre site à nos pages...
 
 
Copyright © Yannick RUB