SOMMAIRE - Histoire Suisse

Nous vous proposons ici un petit voyage au travers de l'histoire de la Confédération helvétique. Cette rubrique est composée de nombreux dossiers, mini-dossiers et d'un grand nombre de simples pages.  Cette rubrique est particulièrement fournie et regroupe un nombre de textes toujours grandissant, vos travaux sont les bienvenus !!!

 

Retour au sommaire

Sommaire >>> Divers >>> Histoire Suisse >>> 534-1394: Les racines de l'indépendance

 La bataille de Morgarten: 15 novembre 1315

 
 

Comme Rodolphe, ses héritiers aspirent à une solide domination au nord des Alpes. Voyons d’ailleurs qui succéda à Rodolphe. 

Après la nomination de six ans du roi Adolphe de Nassau (1292-1298), suivit Albert Ier, fils de Rodolphe, qui fut assassiné le 1er mai 1308. Son successeur, Henri VII (1275-1313), ne régna qu’un cours laps de temps. Le 25 novembre 1314 eut alors lieu la double élection de Wittelsbach : Louis de Bavière (1287-1347) et le Habsbourg Frédéric le Beau (1286-1330). Les Confédérés prirent parti pour Louis.

La tension est alors vive, l’attaque des Schwytzois contre l’abbaye d’Einsiedeln (6 janvier 1314, soit pendant l’interrègne entre la mort d’Henri VII et la double élection) va mettre le feu aux poudres (les Schwytzois disputaient des forêts et des alpages au couvent). Léopold d’Autriche, protecteur de l’abbaye et frère cadet de Frédéric le Beau, entend bien se venger de l’attaque. Les Habsbourg réunirent une armée de chevaliers, de sujets et de bourgeois (on dit que la cavalerie comptait 2000 hommes), mais l’action fut négligemment préparée. Le 15 novembre 1315, la colonne de chevaliers longe le lac d’Aegeri, ils atteignent les hauteurs près du Morgarten. Les schwytzois surprennent l’armée du Duc dans le défilé. La victoire est complète, le duc put cependant s’enfuir. A la nouvelle de cette défaite, l’armée qui attaquait Unterwald se retira.

Au point de vue politique, la défaite du duc n’eut qu’une portée locale. La position de l’Autriche dans nos régions ne fut pas ébranlée (pour preuve : quelques années plus tard Frédéric put imposer aux villes d’Empire la paix générale de 1319). Mais cette première victoire militaire renforça l’alliance des Waldstaetten et mobilisa la conscience politique, de plus la victoire de montagnards sur des chevaliers eut un retentissements dans tout l’Empire. Le 9 décembre 1315, les représentants des vallées se réunirent à Brunnen pour renouveler le pacte et le compléter.

     

Page précédente

Page suivante

 
 
 

Liens internet

     
 
Votre site ici !!!   Ecrivez-nous pour ajouter votre site à nos pages...
 
 
Copyright © Yannick RUB