SOMMAIRE - Histoire Suisse

Nous vous proposons ici un petit voyage au travers de l'histoire de la Confédération helvétique. Cette rubrique est composée de nombreux dossiers, mini-dossiers et d'un grand nombre de simples pages.  Cette rubrique est particulièrement fournie et regroupe un nombre de textes toujours grandissant, vos travaux sont les bienvenus !!!

 

Retour au sommaire

Sommaire >>> Divers >>> Histoire Suisse >>> 534-1394: Les racines de l'indépendance

 Le réseau d'alliances

 
 

Le réseau d’alliance est varié, il s’en trouve de semblable un peu partout. Il n’existe encore aucune aspiration commune et durable à la sécurité tendant à réunir les communautés des Alpes aux villes de l’avant-pays. L’avenir était encore indéterminé. 

Les pactes conclus sont, en définitive, de peu d’importance. Ce qui comptera vraiment c’est le parti qui imposera son réseau d’alliances. Pourtant ce que les alliances « confédérales » ont d’unique, c’est qu’elles ont mis sur pied d’égalité des communautés rurales avec des villes, c’est unique car dans les autres cas, d’ailleurs très rares, le plus puissant ne tarda jamais à rompre l’équilibre (la ville, toujours plus puissante, s’efforçait d’englober la campagne), ne se souciant plus guère de l’égalité politique. 

Les choses ont évolué autrement en Suisse centrale, pourquoi ? D’abord par l’engagement des Waldstaetten depuis 1315, leur volonté de s’imposer une politique extérieure commune. Mais ce qui, finalement, conféra aux Confédérés une cohésion durable se fut la lutte commune contre l’expansion autrichienne. Ce n’est qu’après le retrait de nos régions de la puissance autrichienne que l’alliance entre villes et campagnes deviendra plus chaotique, la nécessité d’une politique de sécurité commune n’était en effet plus aussi primordiale.

     

Page précédente

Page suivante

 
 
 

Liens internet

     
 
Votre site ici !!!   Ecrivez-nous pour ajouter votre site à nos pages...
 
 
Copyright © Yannick RUB