SOMMAIRE - Histoire Suisse

Nous vous proposons ici un petit voyage au travers de l'histoire de la Confédération helvétique. Cette rubrique est composée de nombreux dossiers, mini-dossiers et d'un grand nombre de simples pages.  Cette rubrique est particulièrement fournie et regroupe un nombre de textes toujours grandissant, vos travaux sont les bienvenus !!!

 

Retour au sommaire

Sommaire >>> Divers >>> Histoire Suisse >>> 534-1394: Les racines de l'indépendance

 Les comtes de Savoie

 
 

Humbert aux Blanches Mains (1027-1048) est le fondateur de la dynastie des Savoie (lui-même probablement descendants des comtes de Troyes). Ses terres se situaient dans la région de Vienne, de Grenoble et de Belley (ses descendants étendirent leurs possessions dans les Alpes). Ils vont tenter de conférer à leur autorité un caractère sacré en promouvant le culte de saint Maurice

Au XIe siècle, la Maurienne et le val d’Aoste passent sous leur influence. Leur prééminence est alors reconnue par les autres familles nobles, la création d’un véritable Etat « maître des cols » était atteinte. 

En 1189, le roi d’Allemagne essaye de rattacher le Valais à l’Empire, mais devant la position de force des comtes de Savoie dans la région, il renonça. L’évêque de Sion est désormais l’allié des Savoyards (il leur cède le château de Chillon à titre de fief, avec Saint-Maurice c’est une nouvelle position clé pour les Savoie).

Les Savoie se défont d’un rivale : les comtes de Genève qui occupaient le Genevois (qui ne comptaient que des voies de communication secondaires) s’étendent progressivement. Mais les comtes de Genève seront, dès 1207, réduits au seul Genevois et à Genève même. Le comte Pierre suscite, en 1263, le premier mouvement communal contre l’évêque. Au début du XVe siècle le comté de Genève sera absorbé par l’Etat savoyard.

Le comte Pierre II (mort en 1264), surnommé « le petit Charlemagne », va racheter progressivement une seigneurie après l’autre en Pays de Vaud (il avait une fortune importante grâce à son alliance avec la maison royale d’Angleterre). 

Pour se convaincre de la puissance savoyarde au Nord du lac Léman, il suffit de savoir qu’en 1291, à la mort de Rodolphe Ier de Habsbourg, Berne se mit sous la protection d’Amédée V de Savoie (1252-1323). 

     

Page précédente

Page suivante

 
 
 

Liens internet

     
 
Votre site ici !!!   Ecrivez-nous pour ajouter votre site à nos pages...
 
 
Copyright © Yannick RUB