SOMMAIRE - Histoire Suisse

Nous vous proposons ici un petit voyage au travers de l'histoire de la Confédération helvétique. Cette rubrique est composée de nombreux dossiers, mini-dossiers et d'un grand nombre de simples pages.  Cette rubrique est particulièrement fournie et regroupe un nombre de textes toujours grandissant, vos travaux sont les bienvenus !!!

 

Retour au sommaire

Sommaire >>> Divers >>> Histoire Suisse >>> 534-1394: Les racines de l'indépendance

 Les Hohenstaufen

 
 

Les Hohenstaufen régnèrent en Allemagne et en Italie de 1138 à 1250 (de l’élection de Conrad III à la mort de Frédéric II). En 1098 déjà, l’empereur Henri IV, devant faire face à la révolte des grands de l’Empire, octroie à Frédéric le Borgne (mort en 1105) la puissance ducale en Souabe, après lui avoir donné sa fille, Agnès, en mariage. C’est du nom d’une forteresse qu’il se fera construire, Staufen ou Hohenstaufen, dans le Rauhe Alp que vient le nom de la famille. Quand meurt le dernier des empereurs saliens, Henri V (1125), Frédéric de Staufen, son neveu, se présente comme candidat à la couronne royale de Germanie, mais c’est le duc de Saxe, Lothaire de Supplinburg, qui est choisit. Frédéric s’oppose à Lothaire qui n’arrive pas à venir à bout de cette rébellion. Le frère de Frédéric, Conrad, se fait même couronner en Italie roi des Lombards. 

A la mort de Lothaire III en 1137, il semble que se soit le duc de Bavière, Henri le Superbe, époux de l’unique héritière de l’ancien duc de Saxe, qui va être élu. Mais les princes, qui considèrent Henri comme trop puissant, choisissent Conrad de Hohenstaufen. Cette élection marque le début de la grande querelle des Welfs, partisans des ducs de Bavière, alliés à la papauté, et des Gibelins, tenants de la famille impériale, plus tard de l’Empire. Conrad III désignera son neveu Frédéric pour lui succéder. Le fils du prétendant de 1125 devient Frédéric Ier Barberousse en 1152. Avec l’empereur Hohenstaufen Frédéric Ier Barberousse (1122-1190) tout le territoire suisse fut entraîné dans la politique impériale qui visait l’Italie. En Argovie et en Suisse centrale les Hohenstaufen se firent des amis des Lenzbourg (à la mort du dernier des Lenzbourg en 1177, Ulrich IV, Frédéric Ier de Hohenstaufen fut désigné comme légataire universel de la famille). A la mort d’Henri IV, le fils de Frédéric Ier, les partisans des Welfs (Otton de Brunswick), et partisans des Staufen (Philippe de Souabe) se font la guerre (1198-1214). Les Staufen finissent par l’emporter (Frédéric II reçoit le soutien du pape). Après lui et le bref passage de ses fils sur le trône, c’est le début du Grand Interrègne dans lequel périt toute la tradition ancienne de l’Empire.

Individuellement les Hohenstaufen parviennent à réussir certaines de leurs entreprises, mais dans l’ensemble leur politique aboutit à un fiasco, puisque l’Empire entre dans une longue période de décadence immédiatement après la mort de Frédéric II. La puissance des Hohenstaufen était bien moindre que ce qu’il semblait ; leur Empire était alors bien trop vaste et le corps de ministeriales , fonctionnaires allemands, souabes en général, ne sont pas assez nombreux et, souvent, trop brutaux pour contenter le peuple.

Pour compléter votre étude, les liens ci-dessous sont indispensables...

     

Page précédente

Page suivante

 
 
 

Liens internet

     
 
Moyen age Les Hohenstaufen, ennemis de la papauté

 
Moyen age L'apogée de la puissance impériale sous Henri VI

 
Moyen age La fin des Welf

 
Moyen age Le règne de Frédéric II de Hohenstaufen

 
Moyen age L'héritage des Hohenstaufen

       
Votre site ici !!!   Ecrivez-nous pour ajouter votre site à nos pages...
 
 
Copyright © Yannick RUB