SOMMAIRE - Histoire Suisse

Nous vous proposons ici un petit voyage au travers de l'histoire de la Confédération helvétique. Cette rubrique est composée de nombreux dossiers, mini-dossiers et d'un grand nombre de simples pages.  Cette rubrique est particulièrement fournie et regroupe un nombre de textes toujours grandissant, vos travaux sont les bienvenus !!!

 

Retour au sommaire

Sommaire >>> Divers >>> Histoire Suisse >>> 534-1394: Les racines de l'indépendance

 Le royaume de Haute-Bourgogne

 
 

Dans l’ouest de la Suisse une dynastie indépendante s’instaura : les Rodolphiens, descendants des Guelfes, dont l’abbaye de St-Maurice peut être considéré comme le centre spirituel. 

Ce royaume de Haute-Bourgogne est bloqué à l’ouest par la Francie, et à l’est par le premier duc de Souabe, qui est vainqueur en 919 de la bataille de Winterthur (cette défaite va conduire Rodolphe II à épouser la fille du duc de Souabe, la fameuse reine Berthe). 

Entre les Rodolphiens et les ducs de Souabe existèrent d’étroites relations conjugales : Othon Ier épousa Adélaïde (fille de Rodolphe II et de Berthe). Rodolphe III mourut cependant sans héritier et c’est Conrad II le Salique, un franc (vers 990-1039), qui réincorpora la Bourgogne dans l’Empire en l’an 1032, mais la région garde son caractère linguistique propre.

 En 1033, Conrad II se fit couronner roi de l’état de Haute-Bourgogne à Payerne (VD), et ce malgré la résistance des grands de Bourgogne. 

L’empereur Henri III (1017-1056), le fils de Conrad II, fut dès lors le représentant aussi bien des grands personnages francs que burgondes et souabes.

Vers la fin du Xe siècle, des familles comtales avaient profité de la faiblesse des successeurs de Rodolphe II pour accroître leur puissance, c’était le cas d’Humbert aux Blanches Mains (ancêtre de la dynastie savoyarde). 

D’autre part d’importants droits politiques avaient été accordés aux évêques (999 l’autorité comtale à l’évêque de Sion ; en 1011 l’autorité comtal à l’évêque de Lausanne, la donation du riche monastère de Moutier-Grandval à l’évêque de Bâle en 999).

Le fils d’Henri III, élevé au trône bourguignon en 1038, s’efforcera de lier étroitement la Bourgogne à l’Empire. Les premiers rôles dans la région seront joués au XIIIe siècle par les descendants d’Humbert aux Blanches Mains, les comtes de Maurienne, ils y feront l’Histoire en tant que comtes de Savoie.

     

Page précédente

Page suivante

 
 
 

Liens internet

     
 
Votre site ici !!!   Ecrivez-nous pour ajouter votre site à nos pages...
 
 
Copyright © Yannick RUB