CHRONOLOGIES

Une série de chronologies diverses et variées. Celles-ci sont classées selon l'ordre des rubriques du menu, mais nous avons aussi indiqué certaines chronologies spécifiques d'une période, d'un règne, d'un pays ou d'un personnage historique...

 

Retour au sommaire

Sommaire >>> Divers >>> Chronologies

Chronologie de l'histoire du canton de Neuchâtel: du VIII au XIIIe siècles

 

VIIIe siècle Lances à ailettes carolingiennes découvertes dans la région de la Thielle et du Vully.
939 Don de terres sises dans le pagus de Nugerol à l'église Saint-Etienne de Besançon.
998 Fondation du prieuré clunisien de Bevaix par des moines venus de Payerne.
1011 Première mention de Neuchâtel, regalissima sedes dans un diplôme du roi de Bourgogne Rodolphe III.
1034 Le comte Eudes de Champagne qui revendique l'héritage des rois de Bourgogne, assiège, entre autres, Neuchâtel.
1049 L'empereur Henri III confirme à Cluny toutes ses possessions du royaume de Bourgogne, dont Bevaix.
1072-1077 Bourcard de Fenis-Neuchâtel, évêque de Bâle.
1092 Fondation du prieuré de Corcelles.
vers 1100 Fondation de l'abbaye Saint-Jean­de-Cerlier. Conon de Fenis, évêque de Lausanne
vers 1107 Le prieuré Saint-Pierre du Vautravers est cédé à La Chaise Dieu.
1143 Fondation de l'abbaye de Fontaine­André.
1176 L'évêque de Lausanne donne l'église de Saint-Aubin à l'abbaye de Saint-Maurice.
1178 L'empereur Frédéric ler Barberousse prend le prieuré Saint-Pierre du Vautravers sous sa protection
1180 Le seigneur Ulrich de Neuchâtel se déclare le vassal de l'évêque de Lausanne après le duc de Zähringen.
1185 Accord entre l'abbaye Saint-Jean-de-Cerlier et le prieuré Saint-Pierre du Vautravers / Première mention de bourgeois de Neuchâtel.
1196 Première mention du titre de comte de Neuchâtel; le comte Rodolphe de Neuchâtel-Nidau, traducteur de la poésie provençale
1197 L'empereur Henri VI confirme la possession de tous les biens donnés à l'église de Neuchâtel et qui dépendent de lui.
Fin XIIe Construction de la partie romane de la Collégiale et du château de Neuchâtel / L'évêque de Lausanne cède le droit de battre monnaie au comte de Neuchâtel.
1202 Neuchâtel apparaît comme centre de la justice comtale.
1212-1220 Berthold de Neuchâtel, évêque de Lausanne.
1214 Franchises concédées à la communauté des bourgeois de Neuchâtel, selon les coutumes de Besançon / L'évêque de Lausanne prend les franchises de Neuchâtel sous sa protection / Partage des ministériaux des comtes de Neuchâtel.
1224 Berthold de Neuchâtel vend le droit de battre monnaie à Neuchâtel à l'évêque de Lausanne.
1228 Liste des églises et des établissements ecclésiastiques du diocèse de Lausanne, avec le décanat de Neuchâtel.
1229 Le fief que Berthold de Neuchâtel possède au Val-de-Travers est tenu de l'Empire
1234 Berthold de Neuchâtel engage à l'évêque de Bâle pour 52 marcs d'argent l'avouerie qu'il tenait en fief de lui sur le bourg de Bienne et sur le territoire qui s'étend du Fornel de Gléresse à Boujean / Le Chapitre de Neuchâtel a la garde du sceau comtal et l'un des chanoines est le commensal du comte afin de rédiger ses actes / Acte définissant l'avouerie que Berthold de Neuchâtel exerce sur l'abbaye Saint-Jean-de-Cerlier.
1235 Berthold de Neuchâtel accorde aux chevaliers et aux bourgeois de Neuchâtel le droit de construire un hôpital à Neuchâtel.
1237 Rodolphe de Neuchâtel fait hommage à Jean de Chalon pour le fief du Val-de-Travers, réserve faite du péage, de la chasse et des «hommes royés»
1247 Jean de Chalon donne en aumône à Fontaine-André 100 soudées de sel sur son puits de Salins.
1249 Prise de Neuchâtel par l'évêque de Bâle.
1260 Franchises de Nugerol, sur le modèle de celles de Neuchâtel, accordées aux bourgeois de Nugerol / Troubles dans la région de l'Entre-deux-Lacs / Rodolphe de Neuchâtel épouse Sibylle de Montbéliard.
1263 Arbitrage entre le prieur et l'avoué de Bevaix au sujet de leurs droits respectifs.
1272 Accord entre Sibylle, dame de Neuchâtel et ses bourgeois de Neuchâtel, les autorisant à utiliser la monnaie lausannoise dans le comté de Neuchâtel et fixant le taux de cette monnaie par rapport à celle de Vienne.
1276 Conflit entre les seigneurs de Neuchâtel et Guillaume d'Aarberg au sujet de divers cens et dîmes au Val-de-Ruz / Dédicace de la Collégiale de Neuchâtel.
 1277 Accord entre Ulrich et ses frères, coseigneurs de Neuchâtel, et Rodolphe de Nidau au sujet des limites de leurs possessions sises dans l'Entre-deux-Lacs et autour du lac de Bienne.
1278 Dispute au sujet de l'héritage de Sibylle, dame de Neuchâtel / Des bourgeois de Neuchâtel sont en relation d'affaires avec le Val-de-Morteau / Henri, seigneur de Neuchâtel, et la communauté des bourgeois de Neuchâtel promettent à Guillaume d'Aarberg qu'ils ne recevront comme bourgeois aucun de ses hommes qui eût déserté sa seigneurie.
1279 Première mention des moulins de Neuchâtel.
1283 Henri, évêque de Bâle construit le Schlossberg et le château d'Erguel.
1284 Amédée, seigneur de Neuchâtel, en raison de sa fidélité, bénéficie de la protection de l'empereur, Rodolphe de Habsbourg.
1285 Perrin de Vaumarcus tient le château de Vaumarcus en fief d'Amédée, seigneur de Neuchâtel.
1288 Rodolphe de Neuchâtel remet son fief de Neuchâtel à Rodolphe de Habsbourg qui l'inféode ensuite à Jean de Chalon, avec les dépendances du fief d'Empire.
1290 Alliance entre Rodolphe de Neuchâtel et Fribourg.
1294 Accord entre le seigneur de Neuchâtel et Jean d'Aarberg au sujet de plusieurs hommes du seigneur de Valangin qui s'étaient établis à Neuchâtel / Les «hommes royés» du Val-de-Ruz doivent assister chaque année au plaid de mai de Neuchâtel.
1295 Les seigneurs de Valangin reprennent La Bonneville en fief de l'évêque de Bâle / Alliance entre Neuchâtel et Bienne au sujet de la protection réciproque de leurs bourgeois.
1296 Rollin de Neuchâtel défait les troupes de l'évêque de Bâle à Coffrane; Jean et Thierry d'Aarberg sont faits prisonniers / Accord entre les seigneurs de Neuchâtel et de Valangin: le seigneur de Valangin abattra le gibet qu'il a édifié au Val-de-Ruz / Perrin de Vaumarcus tient Vaumarcus en fief de Rollin, seigneur de Neuchâtel.
 

Retour sur les chronologies

Retour au sommaire de l'histoire de Neuchâtel

 

 

 

 
 
 
Copyright © Yannick RUB