SOMMAIRE - Divers

La rubrique Divers regroupe divers travaux et dossiers relatifs à des sujets variés ou spécifiques. Ainsi, par exemple, un important dossier consacré à l'Histoire de la Suisse, un index de personnalités historiques, des chronologies, des dossiers d'histoire économique, d'introduction aux études historiques ou de didactique de la discipline.

 

Retour au sommaire

Sommaire >>> Divers >>> Les Grands Noms de l'Histoire

César Jules (100-44 av.J.-C)

 
 

Écrivain, général, homme d’état et dictateur, Jules César changea, par son génie politique et militaire, le cours de l’histoire du monde gréco-romain. César vint au monde dans une éminente famille patricienne (la gens Iulia), au moyen soi-disant de l’opération qui porte son nom, la césarienne. Il était le neveu de Marius. Malgré ses origines, il n’eut pas une carrière facile et il dut manipuler les institutions et utiliser l’armée de ses fidèles pour prendre l’avantage. Son alliance avec Pompée et Crassus dans le premier Triumvirat (-60), lui permit d’obtenir un consulat et un mandat en Gaule pour dix ans. Il devint Consul en -59. Ses conquêtes militaires, relatées dans la Guerre des Gaules , (de -58 à -51) mirent Rome à la tête d’un formidable empire, augmenté ultérieurement de l’Égypte de Cléopâtre

Après la mort de Crassus (-53), la jalousie de Pompée, devenu en -52 Consul unique, pour la renommée croissante de César l’incita à se joindre, contre lui, au parti du Sénat. Nullement impressionné, César franchit le Rubicon (fleuve frontière de l'Italie romaine et de la Gaule cisalpine) et marcha sur Rome, plongeant la ville en pleine guerre civile (qui dura 4 ans, de -49 à -45). Il fut vainqueur des troupes de Pompée à Pharsale (-48). Sa victoire lui permit d’arriver au pouvoir en dictateur; il bénéficiait de l'appui de la plèbe et d'une armée de 39 légions. En -45, César devint le seul maître de Rome et disposa bientôt d'immense pouvoir: Chef de la religion romaine (Grand Pontife), imperator, consul pour dix ans en -45, cumule du consulat et de la dictature (devenu perpétuelle en -44). Il fut quasi divinisé de son vivant.

Il lança un programme de réformes pour résoudre les problèmes économiques longtemps négligés (il s'intéressa notamment au sort de la plèbe en lui distribuant du blé et des terres). Il implanta des colonies, fit faire de grands travaux, allégea les impôts dans les provinces, modifia l'administration des provinces pour les protéger des abus des gouverneurs, il accorda la citoyenneté aux citadins de la Gaule narbonnaise et à certaines cités d'Espagne, il réorganisa aussi le calendrier (calendrier julien). Ces réformes furent bénéfiques pour Rome et jouèrent un rôle majeur dans la pérennité de l’empire. 

Son charme personnel, ses talents d’orateur et sa popularité étaient indéniables. Toutefois, son abus de pouvoir offensait les républicains de l’aristocratie. Un complot, fomenté par Brutus et Cassius, se solda par son assassinat en -44. Loin de sauver la République, sa mort entraîna de nouvelles guerres civiles qui conduiront à l'établissement du régime impérial. Il restait à son successeur désigné, Octave, futur Auguste, à achever le glissement de la République vers une nouvelle forme de gouvernement.

     

Retour au sommaire des Grands Noms de l'Histoire

 
 
 

 

 
Liens Internet      
 
Votre site ici !!! Ecrivez-nous pour ajouter votre site à nos pages...
       
 
Copyright © Yannick RUB