SOMMAIRE - Divers

La rubrique Divers regroupe divers travaux et dossiers relatifs à des sujets variés ou spécifiques. Ainsi, par exemple, un important dossier consacré à l'Histoire de la Suisse, un index de personnalités historiques, des chronologies, des dossiers d'histoire économique, d'introduction aux études historiques ou de didactique de la discipline.

 

Retour au sommaire

Sommaire >>> Divers >>> Les Grands Noms de l'Histoire

Auguste (à partir de -27) (63 av.J.-C - 14 apr.J.-C)

 
 

Caius Octavius, devenu par adoption C. Julius Caesar Octavianus est le véritable fondateur de l'empire romain (qu'il fonda sous le nom de "principat"), Auguste mit en œuvre les réformes économiques, politiques et militaires qui constituèrent la base même du système impérial pendant quatre siècles. Après l'assassinat de César, son grand-oncle Octavien abandonna ses études en Illyrie pour rejoindre l'Italie, où il se posa en héritier désigné de l’empereur.

Ayant vaincu Antoine sur le champ de bataille, le Sénat lui octroya le titre de consul. Des tractations avec ses anciens ennemis Antoine et Lépide, lui permirent de former en 43 avant JC le deuxième Triumvirat. Une redistribution du pouvoir donna à Antoine le contrôle de l'empire romain d'Orient, pendant qu'Octavien régnait sur l’Occident romain et Lépide sur l’Afrique. A la bataille d'Actium en 31 avant JC, dans la guerre déclarée à Cléopâtre, Octavien s’affirma comme le seul maître de l'empire.

Il prit alors le nom d’Auguste, titre honorifique que les Romains lui conférèrent en raison de ses exploits; ce titre fut porté par tous ses successeurs, ainsi que le nom de César, qui était le sien, et qu’on retrouve encore dans le Kaiser allemand ou le czar russe. Pendant son long règne, de -27  à 14 après JC, l'empire connut une période de paix et fut géré avec intelligence.  “L’Imperator”  tenta de réformer l'ordre social et de privilégier la vie familiale. Il encouragea le mariage dans les classes dominantes, fit construire des aqueducs, des routes et de superbes monuments. Il favorisa la vie intellectuelle, accueillant sous sa protection les poètes Tite-Live, Virgile et Horace

En 12 avant JC, il devint le gardien de la religion d’État. Les Romains l’érigèrent en dieu après sa mort. Ses réformes administratives contribuèrent à réconcilier les différentes classes sociales de l'empire. Son règne, âge d’or du classicisme romain, sera connu dans l’histoire comme le siècle d’Auguste. Il meurt à Nola, le 14 août 14; il avait réussi à établir sur Rome une monarchie de fait.

     

Retour au sommaire des Grands Noms de l'Histoire

 
 
 

 

 
Copyright © Yannick RUB