LE TROISIÈME REICH

On entend par IIIe Reich la période de l’histoire de l’Allemagne qui s’étend du 30 janvier 1933 au 8 mai 1945.  L’expression elle-même, adoptée et imposée par les nationaux-socialistes, reprend le titre d’un ouvrage d’Arthur Moeller van den Bruck: Das Dritte Reich, paru en 1923. Pour cet auteur, le Ier Reich était le Saint Empire romain germanique, le IIe Reich, celui de Bismarck et de Guillaume II (1871-1918), le troisième devant se substituer à la république de Weimar dont il espérait la fin prochaine.  Pour les historiens, le IIIe Reich est synonyme de régime hitlérien, ou régime national-socialiste.

 

Retour au sommaire

Sommaire >>> Histoire Contemporaine >>> La Seconde Guerre mondiale >>> Le Troisième Reich

L'Anschluss
 
 

Les puissances de l’Entente s’étaient opposées, après 1918, au rattachement de l’Autriche à l’Allemagne. Dès son arrivée au pouvoir, Hitler songea à réaliser l’opération. 

Comme l’Italie et les puissances occidentales adoptèrent une attitude sans équivoque, une première tentative des nationaux-socialistes autrichiens de s’emparer du pouvoir échoua en juillet 1934, et n’aboutit qu’à l’assassinat du chancelier Dollfuss. En juillet 1936, Allemagne et Autriche signèrent un traité de non-ingérence que les fascistes allemands n’étaient nullement décidés à respecter. L’amélioration des relations germano-italiennes créa une situation nouvelle dans le bassin danubien où Hitler avait désormais les mains libres

Convoqués en Allemagne, à l’Obersalzberg , en février 1938, le chancelier Schuschnigg se vit imposer un véritable diktat et capitula. Comme il faisait mine de résister une fois rentré à Vienne, les troupes allemandes envahirent l’Autriche dans la nuit du 11 au 12 mars. Le 13, Hitler proclamait l’annexion de l’Autriche. La France et l’Angleterre se bornèrent à une protestation verbale.

 
 
 

Bibliographie

Encyclopédie Universalis © 1998 Encyclopædia Universalis France S.A. 

 
Copyright © Yannick RUB